So frenchy, le café, ce petit grain de convivialité

SoCosy Drink & Food

cafe

Le café, petite baie torréfiée et moulue, s’est infiltrée dans notre vie quotidienne depuis trois cents ans. Socosy Hôtels vous embarque dans une belle histoire d’amour passé/avenir… autour d’un petit café ?

Le café pour toi c’est quand ?

Ce breuvage, réputé stimulant et psychotonique, que certains apprécient en amateur éclairé, que d’autres boivent en « jus de chaussettes » (« très » allongé d’eau), est de tous nos quotidiens. Réveil-matin en expresso serré au comptoir, anti gueule de bois à midi, booster en séance de travail intense au salon de votre hôtel préféré, plaisir ensoleillé à la terrasse de la Caravelle, face au Vieux-Port de Marseille, ou entre deux pistes à Chamonix, il est partout.

Qui est ce caoua ou kawha plein de charme, qui flirte avec nos habitudes ? Voyage en terres caféines…

« Au Yémen, un petit berger du nom de Kalddi laissa un instant ses chèvres errer dans la nature. Elles goûtèrent une petite baie rouge. Il fut bien heureux de les voir revenir, désormais gaies et pleines d’énergie… » Au-delà du mystère du café, au XVe siècle, depuis le Yémen, les négociants vénitiens introduisent le café en Europe. Au XVIIe, les compagnies hollandaises et anglaises implantent le café à Ceylan puis aux Indes. La France enracine le caféier en 1720 dans ses colonies de Martinique et Saint-Domingue. En 1775, elle est le premier producteur de café. La révolution et l’arrêt de l’esclavagisme déplace le caféier à Cuba, en Amérique Centrale puis du Sud. Le Brésil devient le premier producteur de café à partir du XIXe siècle.

Marseille ou Paris ? Au café, on refait le monde depuis trois siècles…

Dès 1644, sous l’influence vénitienne, le café entre à Marseille ! Bon, Paris aussi a sa date, une graine dite cahuet y aurait été goûtée dès 1643… Et déjà, en 1671 Marseille voit s’ouvrir la première « maison de café » où Levantins, marchands et marins se retrouvent nombreux pour négocier, parler navigation, et refaire, déjà, le monde. La consommation du café s’étend en Provence, atteint les grandes villes jusqu’au nord. Les « cafés » publics se multiplient. L’histoire des grands cafés à la parisienne débute vers 1668 / 1669. Soliman Aga, ambassadeur du « Grand Turc » Mehmet IV apporte le café à la Cour du Roi. Toutefois le premier café parisien ouvre, seulement (si l’on veut), en 1689 grâce à l’Italien Procopio Coltelli : le fameux Procope qui porte son nom est toujours là. La rivalité Paris vs Marseille viendrait-elle du café… ?

Café…La vie sociale française est ancrée dans ce mot, du grain de l’originelle Coffea arabica L., (première variété de Rubiacées à avoir été ainsi utilisée), à votre comptoir préféré

Des goûts et des arômes infinis, une économie planétaire, des métiers, des lieux, des objets et des croyances…

Pour y voir clair dans votre petit noir, votre agenda s’ouvre du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, pour Café In au MUCEM, à Marseille, une exposition riche, originale et excitante, pour tous, agrémentées d’événements dans toute la ville.

A Paris, vous avez l’embarras du choix des cafés mythiques, mais la caféothèque est un lieu singulier, de dégustation, de formation et vente à deux pas de votre Socosy Hôtel favori, le Jeu de Paume

Le Bar des sports à Chamonix vous servira avec chaleur dans son jus de 1924 ! Une institution locale recommandée par votre serviteur Socosy

tous les articles caféinés et so cosy :

 Café In Expo

La tradition de l’or noir

Le café dans tous ses états

So Cosy Hotels © Damel Edition conseil - Marc-r