Le mont-blanc : je le dévore !

SoCosy Drink & Food

Jules est un sportif. Cet été, il a participé à l’UTMB. Sous-titre : l’Ultra Trail Mont-Blanc. Heureusement, pendant qu’il arpentait la montagne, j’en ai profité pour découvrir l’hotel du Jeu de Paume à Chamonix : sa piscine, son jacuzzi, et son tennis au creux d’un écrin verdoyant. Moi, je suis une « petite » sportive comme dit Jules. Ce matin, Jules est ravi, il a programmé nos vacances de sport d’hiver. Et comme nous bouclons nos valises pour prendre la direction de l’hotel du jeu de Paume, il me vient cette folle envie de dévorer le Mont-Blanc. Pour de vrai ! 

Les recettes d’enfance à la crème Mont-Blanc 

Une chute à vélo, un bobo sur lequel il faut souffler, et surtout deux bonnes cuillerées de Mont-Blanc au chocolat. Voilà plus de 60 ans que ce dessert inimitable nous réconforte. J’ai tenté de faire mes propres crèmes au chocolat et à la vanille, je suis devenue une grande fille qui s’active aux fourneaux pour recevoir ses amis, mais rien ne remplace le goût inimitable de cette crème. Alors, avec ce froid de canard qui nous paralyse au mois de décembre, et comme nous allons, dans quelques heures, dévaler les pistes de ski de Chamonix, je ne culpabilise même pas ! J’hésite juste entre 2 options : la timbale crème choco-banane-chantilly avec un filet de chocolat chaud ou la crème caramel-rondelles de bananes chaudes- amandes effilées ? 

imgres-3images
Le Mont-Blanc version  » je fonds » 

Le Mont-Blanc, c’est aussi le sommet de la gourmandise, fond de meringue, crème fouettée et vermicelles de crème de marron. A Paris, la Maison Angelina en produit 600 par jour. C’est dire si ce dessert reste extrêmement populaire. Il s’agirait d’un dessert d’origine italienne, apparu chez les Ducs de Savoie, et qui s’appelle le ‘Montebianco ». Les Alsaciens, eux, le surnomment « la torche« . Deux astuces pour ne pas alléger la facture « calorie »: ne sucrez pas la crème fouettée et prenez de la pâte de crème de marrons, bien moins sucrée que la crème. Ensuite, musclez-vous les bras pour transformer cette pâte en vermicelles ! Et oui, Jules, la cuisine, c’est du sport ! 🙂

images-1

 

 

 

So Cosy Hotels © Damel Edition conseil - Marc-r